Bakhita (Véronique Olmi)

Grâce à ce roman publié chez Albin Michel, tout le monde connaît aujourd’hui, sinon l’histoire, tout du moins le nom de cette esclave africaine canonisée par Jean-Paul II le 1er octobre 2000. Un destin incroyable, bien digne d’un roman, et un sujet qui s’est imposé à Véronique Olmi lorsque l’écrivain et dramaturge tomba nez à nez sur son portrait dans une église de Langeais, en Touraine.

Pour connaître l’histoire et la vie incroyable de celle qui, à force d’avoir été si précocement torturée, ne se souvenait même pas de son prénom, il faut lire le livre poignant de Véronique Olmi, « une leçon de vie » selon celdadou autant qu’un « très beau travail d’écriture » pour Tynn. Immédiatement remarqué par les lecteurs, le livre a également reçu le prix du roman Fnac des mains de Leïla Slimani.

[Babelio]

Compétences

Posté le

6 janvier 2018

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close